6/12/2018 Chine et modernité

JOURNÉE D’ÉTUDE - UNIVERSITÉ PAUL-VALERY MONTPELLIER 3

Jeudi 6 Décembre 2018  9H15-18H, Salle Camproux

CHINE ET MODERNITE

Si la modernité est incarnée en Occident par la rationalisation de l’Etat et de la société qui met à bas les mythes de la tradition et fait s’effondrer l’autorité de la religion et du pouvoir absolu, elle s’exprime dans l’Empire du Milieu d’une autre façon et sous une autre forme. Depuis les guerres de l’Opium au milieu du XIXe siècle, la Chine se retrouve sous l’influence massive du monde occidental, et prend l’Occident comme modèle à suivre pour se moderniser. Mais le processus de la modernisation chinoise est cependant marqué par le rejet d’une occidentalisation totale : sur le plan politique, le gouvernement chinois, même s’il ne remet pas en cause les valeurs de la démocratisation des institutions et de la société, garde une autocratie centralisée aussi puissante que le pouvoir impérial ; sur le plan culturel, la tradition confucéenne, bien que violemment critiquée durant le « mouvement de la Nouvelle Culture » (entre les années 1910 et 1920) et pendant la Révolution culturelle (entre 1966 et 1976), a retrouvé sa place aujourd’hui dans les idées de la « renaissance de la civilisation chinoise ». La modernité occidentale semble étrangère aux Chinois, alors que ces derniers l’ont en réalité adaptée aux circonstances propres à leur pays.

Cette journée d’étude vise à étudier les divers aspects de la question de la modernité dans la Chine d’hier et d’aujourd’hui, afin de s’interroger sur les différentes formes de la modernisation « à la chinoise », au niveau politique, dans la société, dans la pensée, dans la littérature, dans les arts et dans la religion.

 

Liste des intervenants :

Solange Cruveillé, Félix Ma, Nancy Balard, Guilhem Fabre et Chan-yueh Liu

Zhe JI (professeur à l’INALCO, membre junior de l’IUF)

Xiangyun ZHANG (MCF à Paris 7, spécialiste en traductologie)

Victore VUILLEUMIER (MCF à Paris 7, spécialiste en littérature moderne chinoise)