Parutions de l'équipe

BOEGLIN, Michel, Réforme et dissidence religieuse au temps de l'Empereur. L'affaire Constantino de la Fuente (1505?- 1559), 382 p. Genève, Honoré Champion, 2016, 397 p.


Prédicateur de renom dans l’Espagne de Charles Quint, le docteur Constantino de la Fuente (1505 ?-1559) fut une figure marquante de l’irénisme chrétien dans la première moitié du XVIe siècle. Remarqué pour la beauté de ses prêches et célébré pour ses ouvrages de doctrine religieuse, il fut choisi par l’entourage de l’Empereur pour être le chapelain du prince Philippe ; mais le destin de ce chanoine de la cathédrale de Séville s’est soudainement assombri à compter de son emprisonnement dans les geôles inquisitoriales en 1558 et de sa condamnation comme hérétique luthérien. La destruction programmée de toute documentation le concernant, conformément à la sentence du tribunal de la foi, et la disparition des pièces de son procès ont rendu délicate la compréhension du parcours original de ce converso ouvert aux questionnements confessionnels les plus audacieux dans un XVIe siècle tourmenté par les querelles religieuses. Toutefois, l’analyse de son œuvre comme l’étude des réseaux constitués autour de lui permettent de replacer cette personnalité singulière dans l’entre-deux confessionnel en Castille, à une époque où les premières sessions du concile de Trente avaient irrémédiablement balayé l’espoir d’une réunion œcuménique de tous les chrétiens.