Doctorat d'Etudes Arabes

Reponsable: M. Abdendi Lachkar

Le doctorat d’études arabes accueille des doctorants titulaires d’un master recherche français, européen ou étranger. Il inclut aussi bien la linguistique que la littérature et la civilisation. Il donne une préférence à l’étude linguistique des genres (textes, discours, médias, politique, social, culture) et leur participation à la construction du sens dans et hors contexte. Ce doctorat privilégie des projets de recherches portant sur la linguistique arabe ancienne, moderne et contemporaine et s’intéressant à l’histoire de la langue, à la linguistique textuelle, à la parémiologie, à la variation linguistique, aux contact et conflit des langues, à la sémantique lexicale, à la morphosyntaxe, à la phonétique, à la lexicographie et à la lexicologie, à la terminologie, à la traduction, à la culture et leur rapport avec le numérique. Toutes ces disciplines sont capables de décrire les productions linguistiques, textuelles et patrimoniales de la zone arabe et de rendre compte de la richesse de son paysage sociolinguistique, de sa littérature, de ses arts, de son histoire et de son patrimoine matériel et immatériel.

La relation langue-texte-discours-patrimoine-médias-numérique-identité constituera le support de base des recherches à mener dans le cadre de ce doctorat. Ces notions sont extrêmement liées, elles s’influencent mutuellement et ont un impact direct sur les individus et les groupes, leurs pratiques, leurs croyances, leurs (non) religions, leurs idéologies et leurs manières de percevoir le monde. L’objectif de ce doctorat est de parvenir d’abord à donner une représentation plus ou moins réelle de la société dont l’arabe, en tant que langue-culture, dépend puis de contribuer à la valorisation de l’arabe, en tant que langue-culture, aussi bien dans le monde arabe que dans d’autres espaces d’accueil (Europe, Asie et Amériques).

Renseignements : Abdenbi Lachkar